La magie d’être coach

Connaissez-vous cette sensation étrange d’être là pour les autres tout en étant détaché des enjeux qu’ils connaissent ?

Etre là pour eux. Mais pas faire pour eux.

Etre là pour les soutenir. Mais ne pas les porter.

Offrir de son temps et de sa présence sans se sentir importuné.

Etre un tuteur à un moment donné de la vie d’un ou d’une autre pour qu’il est un repère même fugitif dans sa vie. Un repère qui lui permet de trouver les ressources dont il avait besoin pour grandir, continuer son chemin, s’éclairer de l’intérieur.

C’est une drôle de sensation. C’est celle que je ressens. Je suis coach depuis 2011 officiellement. J’ai appris à ne plus faire pour les autres quand je suis dans ma posture de coach. Par contre, sortie de là, c’est la porte ouverte à toutes les conneries dont parfois faire pour les autres. Rah lalala.

Pourquoi ne doit-on pas faire pour les autres ?

Bah ! Parce qu’on leur enlève leur pouvoir de faire ! Parce qu’on leur envoie le message que sans nous, ils ne peuvent pas agir. Parce qu’on leur enlève la responsabilité de ce qu’ils font. Et c’est tout sauf formidable d’enlever à l’autre la responsabilité de ce qu’il fait. C’est lui enlever son pouvoir.

Justement, coach ou accompagnant ou guide ou enseignant, c’est servir de miroir aux autres. Leurs montrer qu’ils sont puissants.

Leur enlever ça, c’est de l’abus de pouvoir…

L’autre n’a pas besoin d’être sauvé

Ca, les coachs croient beaucoup qu’ils sauvent les autres. C’est un truc indécrottable. L’autre n’a pas besoin de nous. L’autre se débrouille très bien tout seul. Ou très mal. Mais il n’a pas besoin de nous pour s’en sortir.

L’autre a besoin qu’on lui montre qu’il sait faire. Qu’il peut faire. Lui et pas quelqu’un d’autre qui ferait mieux que lui.

On s’en fout que d’autre fasse mieux que nous. Ce qui compte, c’est que l’on fasse nous comme ça nous semble bon pour nous. Adapté à qui on est et à notre situation.

Quitte à faire appel à un-e coach…

Dans Magic Moments , je ne vous apprendrai pas à être coach. Seul vous saurez le faire (et ce ne sont pas malheureusement pas des choses qui s’apprennent sur le banc des écoles de coaching). Je vous apprendrai à donner le meilleur de vous-même à vos futurs clients. A créer une offre de coaching qui offrira le meilleur chemin que pourront emprunter vos clients.

Pour rejoindre ce programme dès son ouverture, cliquez ici sur la photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *