L’ART DE LA COMPLICATION ou comment voir si on fait autre chose que ce que l’on est sensé faire

L’ART DE LA COMPLICATION

Ou comment compliqué ce qui était simple et si judicieux au départ.

Et faire autre chose que ce que l’on est sensé faire.

====
 
L’art de compliqué quelques chose qui était pourtant simple est un art.
Cet art pratiqué depuis des millénaires est valorisé dans notre société occupé qu’elle est à devoir remplir ses journées sinon elle a l’air de ne rien faire. Et ça c’est mal.
 
Poussé à son paroxysme, elle devient un art de vivre à la Française.
 
Le vin, le boursin et les fesses de la crémière tout en un.

 

TU SAIS QUE TU COMPLIQUES TOUT QUAND :

1️⃣D’une idée toute simple et tellement juste tu arrives à faire 30 slides de présentation qui la diluent.
 
2️⃣Une consœur qui te connait bien te dit : “waou !
C’est énorme ce que tu proposes ! Digne d’une agence de communication à toi toute seule.
Ça te fait vibrer au moins ?”
Et que honnêtement, tu vois bien que ce qui te fait vraiment vibré est dilué dans la masse.
 
3️⃣Tu sens que tu remets les oripeaux d’une ancienne vie dans cette vie-ci parce que ça te rassure. C’est confortable les oripeaux et ça claque encore un peu sur le papier.
C’est facile de sentir qu’on en porte ; les oripeaux, c’est lourd sur les épaules. Ça pue le vieux surtout si tu ne les as pas lavés.
 

Si toi aussi tu pratique cet art réputé, voici quelques ficelles pour dénouer les nœuds dans ton joli cerveau si bien cortiqué :

 
➡️ Prends des pauses dans ta semaine et regarde la vérité en face : es-tu en train de compliquer le simple ?
➡️ Entoure-toi de consœurs/confrères qui t’aiment et te connaissent comme le fond de ta poche, celle où il traine des pièces, des chewing-gum et ta culotte de la veille.
➡️ Partage ici tes projets en cours pour que l’on te donne un regard sur le niveau que complexification de la bête.
 
=======
INSTANT ENTRE TOI ET MOI
 
Si tu veux grandir en visibilité et en notoriété, je te propose une session de 45 minutes avec moi. Je te l’offre.
En échange, je te demande de me livrer tes ambitions, tes freins, tes difficultés.
Je t’aiderai à y voir clair et à planifier tes semaines à venir.
Et si jamais ça matche entre nous (ça arrive;), nous regarderons comment aller plus loin ensemble.

Clique là et assure-toi de répondre aux critères.

 
[On dirait une date ahahaha]
======
 
Bonne journée jeune padawan !
La bise.

LES 5 ÉTAPES POUR DÉVELOPPER (ENCORE PLUS) SA NOTORIÉTÉ

Une entrepreneure reconnue est venue passer 2 jours et demi avec moi pour une initiation.
Elle est venue les yeux fermées (c’est une image, hein. Elle avait les yeux ouverts quand elle est arrivée sinon elle n’aurait pas pu apprécier la beauté du Ch’Nord à sa juste valeur).
 
En totale confiance.
Elle ne savait pas ce qu’elle allait vivre. Et elle ne voulait pas vraiment le savoir.
 
Moi, cette confiance aveugle m’émeut toujours. Je n’ai pas que les gens soient en mode fan mais j’aime qu’ils soient en mode confiants.
Le fan, c’est dépendant.
Le confiant, c’est responsable de lui et n’attend pas que les autres lui changent la vie à sa place.
 

A quoi initie-t-on une entrepreneure qui est déjà reconnue ?

=> Tout a été fait pour qu’elle passe un cran en terme énergétique et que son charisme se développe naturellement.
 

Jour 1 : GRAND NETTOYAGE 🌬

Déposer les valises et nettoyer les mémoires, l’aura
Ancrage
Soins
Des exercices pratiques pour tester ses dons
Travail sur les ombres et les démons intérieurs
 

Jour 2 : EMPOWERMENT ⚡️

Balade chamanique
Cercle de pouvoir
Cérémonie d’activation des dons
 

Jour 3 : BUSINESS 🌎

Audit du business
Définir le chemin pour tripler son CA
Ajustement des partenariats
Voir comment contribuer au plus grand nombre et mettre sa puissance au bon endroit
 

Les bénéfices de cette initiation pour une leadeuse déjà reconnue

  • Alignement : + de vérité dans ses propos (elle est aussi conférencière)
  • Confiance augmentée : oser se montrer telle qu’elle est (elle a vocation à influencer des dirigeants et des milliers d’entrepreneurs)
  • Vision accrue : voir plus juste plus rapidement (elle est visionnaire)
Les personnes que j’accompagne sont faites pour influencer, inspirer, être un modèle pour le grand public et pour leur communauté.
 
Elles ont forcément une présence charismatique et des dons invisibles. Elles ne savent pas forcément lesquels mais sont déjà connectées.
Je les aide à ce qu’elles ne forcent ni leur charisme ni leur don. Je les aide à ce qu’ils se manifestent naturellement.
 
Peut-être la chose la plus difficile qui soit… Mais la chose indispensable si on veut transmettre au plus grand nombre.

Les étapes pour développer sa notoriété quand on est déjà reconnue

ÉTAPE 1. CONNAITRE ET ACCEPTER SA MISSION

Tu es là pour une raison précise (en plus de vivre pleinement chaque seconde). Tu es là parce que tu as une mission à remplir pour toi et pour les autres. Elle est inscrite en toi.
 

ÉTAPE 2. CRÉER UNE MARQUE

A l’instar des grosses boites, tu peux créer une marque à partir de qui tu es. Avec ton logo à toi, ton slogan à toi. Mais surtout avec tes valeurs, tes objectifs, tes produits. C’est un package puissant pour être reconnu.
 

ÉTAPE 3. EMPOWERMENT 🔥☀️

En quelques mois, tu peux gagner en prestance, en aisance, en confiance et faire que ta notoriété dépasse les frontières d’une niche spécifique. Tu as vocation à plus que ça. Tu es bien plus large que ça.

ÉTAPE 4. CAMPAGNE MÉDIATIQUE

C’est la meilleure façon d’être reconnu par le grand public. Parce que oui, ton message a vocation à être entendu par un large public. Et tu as vocation à porter haut et loin ton message.
Les médias sont le meilleur moyen d’y parvenir.
 

ÉTAPE 5. METTRE LES MONDES INVISIBLES A TON SERVICE

Tu n’es pas seule. Le savais-tu ?
Tu es entourée. Tu es aidée quand tu en as besoin. Tu es soutenue. Voire, on fait tout pour que tu réussisses.
Le vois-tu seulement ?
 
=============
 
POUR METTRE TON CHARISME ET TA NOTORIÉTÉ AU PROCHAIN NIVEAU (GRAND PUBLIC), envoie-moi un message par messenger qui dit “Call stratégique” et demande un appel.
Je t’enverrai des créneaux pour prendre rendez-vous pour voir si ça peut marcher entre nous et que je t’aide à dépasser toutes tes limites.
 
Pour solliciter ce call, voici les critères :
✔️ Être installée depuis 3 ans minimum
✔️ Avoir une activité qui tourne bien
✔️ Avoir envie de contribuer fortement
✔️ Être conférencière ou coach ou mentor reconnue (ou vouloir le devenir très prochainement)
 
========
Je recrute uniquement 20 personnes pour cet accompagnement. Peu de personnes peuvent le suivre. Parce que c’est une expérience réservée aux (futures) leadeuses inspirantes.
Si tu penses être une leadeuse inspirante (ou qui va bientôt le devenir), envoie-moi un message privé sur messenger (angelique tartiere) qui dit : “call stratégique” et je t’enverrai mes disponibilités pour que l’on voit si ce programme est fait pour toi.

C’est quoi une sorcière en 2019 ?

Être sorcière est un état intérieur. Mais c’est aussi un posture extérieure.
Un élan du dedans qui se montre au-dehors.
Longtemps montrée du doigt. Longtemps détestée. Longtemps dénoncée, ce mot était une insulte désignant une femme libre. Une femme qui ne se rangeait pas. Qui n’avait pas d’intérêt pour les choses communes.
Une femme au naturel mais l’église a voulu la rabaisser à un humain de seconde importance comme c’est le cas encore dans l’imaginaire collectif (malgré tout ce qui se dit) de façon invisible en France mais de façon visible dans bien des pays du monde.
Une femme, comme un homme, nait libre aux yeux de ce qu’il y a de plus important et qui se place au-dessus de ceux qui croient décidés pour les individus.
Cet endroit au-dessus de tout, c’est… la vie.
La vie n’est pas un concept intellectuel. La vie est une réalité. Un organisme vivant qui englobe d’autres organismes vivants dont les humains et… les humaines.
La vie reconnait chacun comme unique, égal et autonome dans son libre arbitre.
Après les humains s’en mêlent pour des raisons souvent obscures et ça donne un gros bazar (qui fait aussi la richesse de la vie parfois mais pas toujours)
La sorcière, à mes yeux, a 5 dimensions (et je suis sûre que je suis loin du compte. Que je n’ai conscience qu’un tout petit bout de l’immensité de la chose).

Les 5 facettes de la sorcière en 2019

#1. C’est une femme engagée

Ce qui fait dire à la sorcière : “j’ai des convictions. Des idées. Je fais partie d’une société. D’une conscience globale. J’y ai ma place et je l’assume sereinement.”

#2.C’est une humaniste

Ce qui fait dire à la sorcière : “j’aime les autres. je les aide s’ils le demandent et si j’en ai envie. Nous sommes tous unis par notre humanité. Les frontières, les couleurs, les orientations amoureuses sont à respecter. L’idée est de tendre à l’harmonie pas à la conformité.”

#3. C’est une guérisseuse

La sorcière est une guérisseuse, elle connait les plantes, les animaux, les astres…  L’un ou l’autre ou tous… C’est une femme qui a la connaissance. (Merci Kate pour le rappel…)

#3.C’est une femme spirituelle

Ce qui fait dire à la sorcière : “je fais partie d’un tout. J’entre en lien avec l’invisible et le visible avec le même degré d’importance. La vie est précieuse. Elle a un goût délicat et subtil. J’aime la goûter. Du coup, je tends à être consciente le plus possible.”

#4.C’est une femme individualiste

Ce qui fait dire à la sorcière : “j’ai une personnalité marquée. Je suis autonome. Je ne suis pas esclave des idées que l’on se fait de moi. Et je n’enferme pas les autres non plus. Je suis responsable de moi et les autres sont responsables d’eux.”
Quelque chose du genre.
Tu en penses quoi toi ?
=======

Ce que tu dois faire maintenant…

=======

Viens me rencontrer à cette conférence :

Venir à la conférence ↪️ http://bit.ly/Communiquer-au-Naturel

C’est quoi communiquer au naturel ?

La communication au naturel, c’est quoi ?

C’est ta façon de communiquer, ton comportement, ton attitude, dépouillés du superflu. C’est communiquer à partir de qui tu es vraiment. Sans en faire trop. Sans jouer un rôle. Sans flonflon ni trompette.

Au plus près de ta personnalité naturelle.

C’est aussi aller au plus simple et au plus efficace selon les objectifs que tu te seras fixés pour développer ta visibilité, ta notoriété et ton activité.

Quand on travaille à son compte, la communication a toute son importance, qu’il s’agisse de faire parler de toi, de mener des séances, d’animer des masterminds ou des stages, de motiver tes clients ou bien simplement si tu veux développer des partenariats en toute sérénité.

Contrairement à ce que l’on croit, communiquer sur soi et son activité n’est pas si compliqué.

Communiquer efficacement requiert uniquement :

↪️ une certaine connaissance du fonctionnement des relations interpersonnelles
↪️ un peu de bon sens
↪️ du savoir-être
↪️ des méthodes appropriées

💢 IMPORTANT 💢

Beaucoup de professionnels indépendants sont capables d’échanger avec leurs confrères et consœurs, leur communauté, leurs clients ou leurs prospects. Leur communication n’est pas pour autant toujours efficace.

Si tu n’utilises pas les bonnes méthodes, ta façon de communiquer peut même te nuire. Et principalement si tu ne fais que diffuser tes idées, tes produits, tes services, tes contenus, ta personnalité, ton mode de fonctionnement sans te préoccuper de savoir si la personne en face de toi (prospect, client, journaliste, potentiel partenaire) est réceptive ou apte à entendre ce que tu communiques.

Si tu ne te soucies pas de ton impact sur ton interlocuteur, tu n’atteindras pas tes objectifs.

Transmettre, partager, dire, expliquer en se mettant au niveau de son interlocuteur, c’est la communication qu’un expert doit absolument mettre en place s’il veut attirer des clients avec qui il a envie de travailler.

Communiquer au naturel permet de :

  • gagner en aisance relationnelle , améliorer ses relations avec autrui (confrères notamment si l’idée est de les contacter pour des partenariats),
  • faire passer ses messages efficacement
  • animer des masterminds ou des stages de manière constructive
  • convaincre plus rapidement
  • mettre sa sensibilité au service de sa réussite

Comment communiquer efficacement ?

Comment te faire connaitre ?
Comment t’adresser aux médias ?
Comment t’adresser à un potentiel client ou à un potentiel partenaire ?
Comment mieux comprendre ton audience et lui proposer des services adaptées ?

Etre la reine (ou le roi) de l’écoute active

La capacité d’écoute est une compétence essentielle à une bonne communication. Empathie, bienveillance, disponibilité, reformulation, etc. sont les mamelles indispensables de l’ écoute active. L’idée est d’instaurer un climat de confiance et créer une communication positive et subtile avec ton prospect, ton client, ta communauté, ton partenaire, la presse.

Chercher la cohérence entre le dedans et le dehors

L’essentiel de ta communication passant par ton charisme, ta présence et ton apparence, il est essentiel que ces aspects soient totalement en phase avec ta communication, sinon, ça va créer de l’interférence sur la ligne, c’est certain.

Confiance en soi et vulnérabilité

Communiquer demande à ce que tu te rendes visible. Et oui… Il est donc primordial que tu te connaisses bien et que tu aies une bonne estime de toi afin de communiquer intelligemment, positivement et subtilement.

On travaillera ça ensemble…

↪️ Réserver une session stratégique offerte ici

Si vous voulez oser être vous…

Le monde évolue. De plus en plus de personnes veulent marquer leur temps. De plus en plus de personnes veulent devenir coach ou conférencier ou expert ou auteur. Et être reconnu.

C’est à la fois génial, ça veut dire que de plus en plus de monde ose… prendre sa place.

Contribuer.

Œuvrer.

Et c’est… angoissant !

Comment oser être soi alors que les autres ont l’air de tous faire la même chose et que ça marche pour eux ?

Comment oser s’imposer en tant que référence alors que d’autres disent déjà ce que l’on veut dire ?

Comment avouer que l’on est ambitieuse et que l’on souhaite être connue alors que c’est mal vu ?

Si vous pouviez mettre derrière vous la peur de la concurrence et de la jalousie ?

Si vous pouviez mettre derrière vous la peur d’être superficielle et égocentrique ?

Si vous pouviez mettre derrière vous la peur de réussir ?

Si vous pouviez mettre derrière vous la peur de ne pas être intéressante ?

Si vous pouviez mettre derrière vous la peur de ne pas savoir quoi dire ?

Si vous pouviez mettre derrière vous la peur de ne pas pouvoir tout gérer ?

Le feriez-vous…?

Une journée différente où vous “expérimenterez” et débloquerez ce qui vous freine dans votre vie.

Si la réponse est oui, allez directement au bas de la page pour réserver votre place à la journée “ADORABLES REBELLES, LE LIVE”

Parfois, les raisons de son manque de visibilité sont plus abstraites que ça. Plus cachées. Plus inconscientes ou tout simplement ignorées. Parfois, c’est notre passé, des liens invisibles qui nous retiennent et nous empêchent de prendre notre place et notre pleine mesure.

Nous aurions pu vous proposer une journée complète de théorie bien classique et bien chiante à vous expliquer étape par étape comment changer votre vie mais… cela n’aurait pas servi à grand chose.

Oui, vous auriez été “gonflé à bloc” en repartant, cahier de notes bien rempli sous le bras… mais voilà.

Deux jours plus tard, la bulle se serait dégonflée et vous seriez de retour à la case départ.

“Je veux changer mais…”

Parce que c’est ce “mais…” qui vous bloque, concrètement.

Ce “mais” est composée d’un certain manque de stratégie et de mise en action, certes (et nous vous aiderons sur ce point), mais il est surtout fait de peurs conscientes et subconscientes qui vous empêche d’affirmer haut et fort qui vous êtes au monde entier.

Et c’est pour cela que nous vous proposons de venir vivre une EXPÉRIENCE lors de la journée “ADORABLES REBELLES, LE LIVE” en notre compagnie.

Les Adorables Rebelles, le live // 26 mars 2019 // Paris
Prenez vite votre place

Pourquoi tu ne dois pas être aimé des autres…

J’adore tout ce qui touche à la psychologie.

Avec ça, tu peux comprendre tellement de comportements, tellement de réactions, tellement d’états d’esprit.

Et en plus, la gamme est étendue avec la psychologie. Ça va de l’intuition à la séduction en passant par la communication.

Ce que je trouve aussi incroyable, c’est que l’on mélange le rationnel et l’irrationnel.

Le rationnel permet de rassurer. Il permet de faire comprendre ses messages. Il permet de comprendre les autres.

L’irrationnel permet d’ouvrir les perspectives, de faire appel à la créativité, à l’inventivité, aux émotions fortes et à… l’intuition.

Quand en plus, tu as envie d’aider les autres, que ça te tient à cœur parce que tu es quelqu’un d’humain, je pense que tes clients, ta communauté, tes fans, tes partenaires ne pourront plus se passer de toi.

Mais parfois, tu ne dois pas être indispensable. Tu ne dois pas être absolument aimé par tes clients, ta communautés, tes fans, tes partenaires.

C’est vrai, l’amour est la plus belle chose qui soit.

Mais ce n’est pas être dans l’amour que de se laisser déborder par les autres. Ce n’est pas être dans l’amour que de dire amen à tous. Ce n’est pas être dans l’amour que de te faire passer en second.

L’amour n’est pas un concept business ou “développement personnel”.

L’amour c’est un rapport à soi et aux autres. Et c’est tellement plus que ça.

C’est à peine descriptible.

Ça n’est pas qu’une nouvelle lubie du dév. perso qu’on oubliera pour la prochaine lubie du dév. perso.

C’est en comprenant ça que l’on s’ouvre à une autre dimension en soi. Qu’on passe de gentille personne qu’on aime bien mais qui n’arrive pas à se révéler à sorcière (ou chaman ou toute autre appellation qui désigne des personnes qui ont quelque chose à offrir de plus large qu’elles).

J’espère que c’est ce que ressentiront les participants du programme en ligne “Rituels” qui commence lundi prochain.

==========

Programme “Rituels” => 7 rituels dispensés jour après jour pendant 7 jours
(R1✨Sorcière✨ / R2✨Organisation de son temps✨ / R3✨Amour de soi✨/R4 ✨Visibilité✨/R5✨Energétik✨/R6✨Money/R7✨Soin de soi✨)

Dis Magik Gélik : Bien se connaitre, ça veut dire quoi ?

Brève de comptoir au café La Jenlinoise à Jenlain (capitale de la bière et charmante petite ville au demeurant)

En ce moment, je vis le nomadisme du troquet du matin.
J’ai le caféïsme disruptif (Je romps ma routine en gros).
Au volant de ma C3 verte, j’avale des (petits) kilomètres et je m’arrête au premier troquet sympa.
C’est donc dans un estaminet du Quesnoy que je vais prendre le temps d’écrire un post complet que m’a inspiré la question qu’un jeune homme pas ordinaire m’a envoyé cet été. Un joli sms plein d’intelligence et de poésie.
Avec sa permission, je partage son message.
==========
[…] J’ai lu un bouquin de Monique de Kermadec dans lequel elle disait qu’il fallait bien se connaitre pour être heureux.
Bien se connaitre, ça veut dire quoi ?
Oui, je débute alors je me pose des questions de débutants. Si ça peut alimenter tes discussions de pilier de comptoir toujours aussi intéressantes…
La biz […] “
==========
Fin de citation…
Le gars il est fort. Il s’ouvre à du subtil. Il s’interroge. Il partage son questionnement. Pour comprendre. Pour se laisser venir ses réponses à lui en me posant sa question.
Et il faut dire que c’est une question que j’affectionne particulièrement. Une question qui est le fil conducteur de ma vie.
C’est l’amour entre elle et moi. Surtout depuis que j’ai trouvé des éléments de réponse.
Que je me suis attelée à la tache de mieux me connaitre.
D’apprendre qui je suis. Dans les contours. Dans les coins. Dans les zones dévastées et dans les endroits plutôt cool de ma personnalité. Dans les endroits nauséabonds aussi. On n’est pas ou gentil ou méchant. On n’est pas ou con ou intelligent.
On peut être salope sur certaines choses et merveilleuses sur d’autres.
Eso es la vida.
Et de le savoir, de le constater, de le regarder en face, au lieu de nous donner une image de monstre, ça nous humanise.
Ça nous rend fragile, vulnérable.
Ça nous rend moins contrôlant de soi et des autres.
Ça nous apporte de la bienveillance pour nous au lieu de nous faire nous détester encore plus.
Au plus on va dans les ombres et dans les lumières de soi, au plus on se connait, on plus on aime bien le bonhomme ou la bonne femme que l’on est.
C’est ma perception des choses. D’autres personnes vous diront peut-être autre chose.
Se connaitre, c’est savoir que d’autres pensent différemment de vous. Voire parfois carrément à l’opposé.
Savoir ce que l’on pense. Quelles sont nos idées à nous (pas celles transmises par la famille, les amis, le boulot, la télé, les influenceurs…). Quelle est notre façon de voir la vie à nous. Quelles histoires fausses on se raconte sur soi.
Savoir quelles sont nos talents. Savoir quelles sont nos facilités. Savoir ce que l’on aime. Ce qui nous donne le sourire.
Savoir ce dont on rêve. Ce que l’on aimerait accomplir.
Savoir faire la part des choses entre le fantasme de ce que l’on a envie de vivre et ce qui est bon et juste pour nous.
Savoir à quoi ressemble la vie que l’on a envie de vivre au quotidien. A quoi elle ressemble.
Savoir oui. Et appliquer dans la vraie vie.
La connaissance intellectuelle oui mais une mise en pratique directe, c’est ça qui fait que l’on est heureux. Quand on fait ce que l’on sait bon pour soi, qui correspond à qui on est. Et que l’on constate par devers soi alors qu’on ne s’y attendait pas vraiment.
Voir de ses yeux que l’on a fait de ses mains quelque chose qui compte pour soi.
Il y a des recettes pour la connaissance de soi. J’en ai déjà créées. C’est une recette qui a fonctionné pour moi.
Je ne sais pas si ça marche pour tout le monde.
Le particulier a valeur universel oui mais plus dans le principe que dans l’ordre des choses faites et mises en place par un individu.
Le chemin est particulier. Le caillou que j’ai rencontré sur mon chemin vous ne le rencontrerez peut-être jamais ou peut-être dans 10 ans et de façon plus terrifiante ou frustrante. Ou juste vous lui donnerez un coup de pied et basta.
Chacun ressent les événements à partir de ses filtres, de ses propres émotions.
Justement, savoir ce que l’on ressent. Reconnaitre ce que l’on ressent. Sur le moment ou un peu plus tard mais le reconnaitre. Pour éviter que ça stagne quelque part en soi et que ça fasse du blougiboulga.
On est nombreux à croire que l’on se connait mais en fait, on ne connait pas le quart du dixième du milliardième de rien sur soi.
Et quand on se connait, on finit par savoir que l’on ne sait rien ou tellement peu et on est en paix avec ça. On arrête de chercher les disputes, à vouloir se montrer plus fort, plus beau, plus soyeux, plus intelligent, plus réussissant et + et + et encore +.
Quand on se connait un peu mieux, on s’aime un peu mieux, on se suffit.
On dirait que bien se connaitre, c’est s’aimer pour le pire et le meilleur en fait.
===========
J’ai réussi à boire mon café entre 2 paragraphes. Pour une fois, je ne le boirais pas froid:)

ON LIT QUOI POUR MIEUX COMPRENDRE CE QUI NOUS ENTOURE ?

Pour avoir de la bonne presse ce week-end, on lit 3 magazines :

IN THE MOMENT, le numéro de Septembre-octobre.

On y lit quoi ?

Un dossier “Aimer être soi : préservez du temps pour vous et revoyez vos vraies valeurs”
Paf ! Pile comme je fais quasi tous les matins. Je sais que peu de personnes en arrivent à ce niveau d’intimité avec elle. Passez les matinées avec soi, pour soi et ses machins, c’est du luxe.

C’est surtout comme ça que je me sens bien. Que je me sens sereine. Parfois c’est au dépend de mes activités mais en fait non. Ca les nourrit. Vu que je bosse dans le domaine du développement personnel, que je suis accompagnante et pas mal sorcière, tout ce temps est alloué à mon bien-être mental, émotionnel et financier.

======

ÇA M’INTÉRESSE, le numéro octobre 2018

On y lit quoi ?

Il y a un dossier sur “Comment le silence nous fait du bien”. Voilà. Tout est dit. Dans un monde hyper bruyant, hyper connecté, hyper stimulant, le silence est la voix du sorcier pacifique. Créer des moments de silence pour s’écouter. Pour parler autrement avec les autres. Pour reposer ses oreilles aussi. Et pour… ne rien faire. Juste être là. Nom de Zeus ! Relèverez-vous le défi ?

======

MANAGER, le numéro 20

On y lit quoi ?

La voie du management heureux. Oui, on veut que les gens soient bien en entreprise. C’est de plus en plus en vogue.
Ça fait mieux vivre en entreprise, les manageurs, les dirigeants et les employez.
Ça fait mieux vivre les résultats de l’entreprise. C’est prouvé par la science économique. C’est dans Manager !

Un article sur le dénigrement systématique des entrepreneurs. Ouh les vilains !

Un article sur la vente en ligne. Pensez-y camarade ! Ça apporte richesse, amour et volupté dans la vie d’un chef d’entreprise. Enfin pas que… C’est un monde à appréhender. Mais une fois qu’on est dedans, va savoir pourquoi, c’est un super terrain de jeu. Avec son lot de déconvenues of course. On n’est pas que des anges !

Bonne presse !

Avoir les projecteurs braqués sur soi…

Crédit photo : rhett-wesley

AVEZ-VOUS PEUR DE MONTER SUR SCÈNE ? Avez-vous la boule au ventre ?

Comment vous sentiriez-vous si vous pouviez vous rendre visible sans être envahi-e par la peur ?

Les conférenciers en herbe et les plus expérimentés ont un point commun : la peur avant de monter sur scène.

Ils craignent sue quelqu’un les interrompe, leur pose une question à laquelle ils ne savent pas répondre. Ils ont peur de passer pour un idiot.

Ils ont peur de ne pas être intéressant.

Et pour beaucoup d’entre eux : ILS ONT PEUR D’ÊTRE AU CENTRE DE L’ATTENTION

Ils ont peur de se montrer…

Avoir peur de se montrer et être conférencier : paradoxale, n’est-ce pas ?

Oui et pourtant c’est la réalité. Ils aiment ça. Ils aiment être sur scène. Ils aiment l’énergie qu’ils ressentent quand ce qu’ils disent circule dans la salle en face d’eux.

Ils aiment ces faisceaux de yeux intelligents braqués sur eux.

Ils aiment la chaleur des sourires qui leurs sont destinés quand ils ont un bon mot.

Et avant tout… Ils aiment le moment gracieux de se sentir à leur place.

ET VOUS ? Êtes-vous de ces conférenciers qui adorent briller mais qui en ont un peu assez de la boule dans l’estomac avant de monter sur scène ?

Avec Stéphanie Hétu, coach en visibilité en ligne, nous pouvons vous aider à réduire la peur de monter sur scène. Nous pouvons vous aider à enlever les freins à vous rendre visible. C’est aussi pour cette raison que nous avons créé un événement qui aura lieu dans une ville où monter sur scène garantit le succès à travers le monde : Montréal !

Il reste 8 places pour l’événement “Visibilité Énergie +” prévue le 19 octobre prochain. La salle que nous avons réservée est en plein cœur de Montréal, tout proche d’un écrin de verdure.

Nous sommes à votre service pour que vous braquiez les projecteurs sur vous en toute sécurité et en plaisir.

Informations et inscription : Journée Visibilité Energie + // 19 octobre 2018 // Montréal //

Les faiseurs de beau dans le monde. Are you in ?

Photo by Vinzenz Ingold on Unsplash

A la question : “Que fais-tu dans la vie ?”, à partir de ce matin, je vais répondre :

“J’aide ceux qui rendent le monde plus beau (les coachs, les thérapeutes, les conférenciers, les auteurs, les entrepreneurs, les journalistes, les artistes, les chefs d’entreprise) à développer leur visibilité et leur communication dans le monde de tous les jours et dans les mondes subtils.”

Ca va en jeter encore plus en société que “Sorcière” 🙂

Je t’explique de quoi il en retourne.

Dans la vie, il y a des gens qui sont là pour rendre le monde plus beau.

Le monde est déjà beau en soi, remarque. Mais il y a des gens qui sont là pour faire :

↪️ qu’il y ait la paix sur Terre
↪️ que les relations entre les humains, les nations, dans les entreprises, dans les couples et entre les gens en général soient douces, soyeuses et harmonieuses
↪️ que chacun prenne sa vie en main (et ne la laisse plus entre les mains de leur boss, leur famille, leur conjoint-e, leur communauté) et trouve son épanouissement sur tous les pans de sa vie

Pour cela, ils écrivent des livres, ils font des interventions, ils créent des innovations technologiques, ils militent dans des associations, ils vont chercher l’information à travers le monde, leur pays ou leur région.

Ils travaillent dans l’écologique, dans l’éducation, dans le développement personnel, dans l’industrie, le monde des services, l’art, la mode, le design. On peut même en trouver dans le monde politique ! Si si !

Ils sont de plus en plus nombreux, ces faiseurs de beau. Mais à l’échelle de l’humanité, ils ne font qu’émerger. Ce sont des apprentis qui ont énormément à apporter au monde et à ses habitants. Mais comme ils sont tout frais sortis du moule de l’entreprise, ils ont besoin de se structurer, d’inventer leur façon de faire, d’apprendre à parler d’eux. Et de comment ils rendent le monde plus beau.

Les faiseurs d’un monde plus beau ont donc besoin d’apprendre à communiquer.

A communiquer sur qui ils sont, sur ce qu’ils font mais aussi communiquer de façon égalitaire, humaniste et bienveillante avec les autres. Un faiseur de beau se doit d’être juste et bienveillant sinon, il ne vaudra guère mieux que ce qu’ils dénoncent.

Pour moi, tout part de l’individu, de qui il est, de ce qu’il porte en lui (comme idée, ou message ou concept) pour pouvoir bien le communiquer dans le monde.

Mais de ce qui va être communiqué dans le monde il doit émaner de l’envie d’aider à croitre. Le porteur de message, comme le message doivent incarner pleinement la bonté, la justesse et la bienveillance. Ou tendre le maximum à ce qu’il en soit ainsi. Sinon, on continue de reproduire les graines de violence et de haine qui poussent depuis des siècles.

Ces faiseurs de beau ont besoin de savoir qui ils sont. Ils ont besoin de savoir qu’ils sont uniques et qu’ils sont des graines d’un univers si vaste que l’on en connaitra jamais les contours. Et que c’est beau de participer à tout ça.

Ils en ont besoin car quand on le sait, on se sent plus fort, plus conscients plus juste. Du coup, on est plus puissant dans notre démarche de communication.

Et moi, je les aide à ça :

↪️ à savoir qui ils sont véritablement, à en prendre conscience
↪️ à le communiquer en toute confiance autour d’eux

Pour que le monde aille mieux… Enfin surtout ses habitants parce que le monde en lui-même, je me demande vraiment s’il a besoin de nous ou si ce n’est pas plutôt l’inverse 😉

Et les mondes subtils dans tout ça, c’est quoi ?

C’est un endroit où il se passe plein de choses qui ne sont pas visibles à l’oeil nu : un endroit où tout est relié : les gens, les événements, les idées. Mais aussi un endroit où il existe des mondes, des êtres, des principes qui ne sont pas régis par le mental des humains.

Qui ne sont pas des extractions de la pensée humaine comme on le croit dans le monde “normal”.

Le monde existe en dehors de l’humain. Il n’est pas sa construction comme il a tendance à le penser. Le monde et les mondes sont l’ensemble de tout ce qui existe. Nous pouvons aussi y intervenir. Nous pouvons aussi y communiquer. Nous pouvons aussi nous y trouver. Nous pouvons aussi y évoluer. Mais ces mondes sont régis par autre chose que l’humain et c’est ce qui fait que ces mondes lui échappent et font de lui un être plus puissant que les limites dans lesquelles ils s’enferment.

Si vous avez besoin d’éclaircissement sur mes élucubrations esotérik, just say it 🙂 ! Par mail : contact@angeliquetartiere.fr